ro en
universul juridic magazin

Le solidarisme contractuel et les obligations des parties pendant l’exécution des contrats

Cette étude se propose et vise à décélérer et examiner les principales obligations qui sont ou peuvent être mises à la charge des parties contractantes pendant la période de validité du contrat conclu, c’est-à-dire, pendant son période de validité et d’exécution. Les obligations concernées sont pris en considération et examinées par l’auteur comme découlant et fondées du point de vue théorique et pratique sur l’existence de la relation de solidarité, qui est née et existe entre les parties contractantes du moment de son conclusion et jusqu’à la résiliation du contrat conclu entre eux. C’est ce qui explique le fait que l’étude commence par un bref exposé sut les thèses et les conceptions doctrinaires relatives aux bases théoriques et philosophiques des contrats; dans ce contexte, l’auteur insiste en spécial sur la théorie du solidarisme contractuel. Ensuite, commençant par cette dernière théorie, les principales obligations des parties à un contrat sont examinées, se basant sur le principe du solidarisme contractuel. Ainsi, l’on affirme qu’au centre de la conduite contractuelle des parties se trouvent l’obligation de fidélité ou de loyauté, l’obligation de coopération et l’obligation de cohérence. La deuxième catégorie d’obligations comprend l’obligation d’information, l’obligation de sécurité et l’obligation d’adaptation du contrat en cas d’imprévision; les dernières obligations sont considérées des obligations corollaires de celles de la première catégorie. Finalement, l’auteur affirme que le respect de ces obligations par les parties contractantes assure le maintien et le bon fonctionnement de la relation de solidarité née entre eux en vertu du contrat valablement conclu, ce qui fait possible la réalisation de l’intérêt contractuel de chaque partie, auquel le rôle de «moteur du contrat» est conféré.