ro en
universul juridic magazin

Les greffes juridiques (II). La taxonomie et les facteurs qui contribuent à la réussite d’une greffe juridique

Après avoir analysé dans une étude précédente la notion et l’influence des «greffes juridiques» sur les systèmes juridiques, les sources historiques de l’émergence et du développement de la notion de «greffes juridiques» et les controverses au sujet de leur existence, dans la présente étude, le facteurs les plus courantes et les plus pertinents qui contribuent à l’augmentation des chances de succès du processus de «greffe juridique» représentent un des points forts et une des analyses menées par l’auteu r, av. PhD. Daniel Moreanu. L’auteur analyse également en détail, comme une nouveauté dans la doctrine roumaine, la typologie des «greffes juridiques» qui ont été identifiées par les idéologues étrangers ayant étudié ce sujet. Il y a aussi quelques lignes dédiées à l’analyse de la situation de la Roumanie, à partir de l’époque du XIXème siècle et en continuant avec la situation récente déterminée par la proclamation du Code Civil de 2009, qui mentionne quelques institutions à titre de «greffes juridiques», fiducia, un des exemples, représentant en fait la réponse des systèmes de droit civil à l’ouverture offerte aux marchés et aux transactions internationales par l’instrument du trust et, en même temps, une des preuves classiques de la notion qui est connue dans la littérature de spécialité comme des «greffes juridiques», en d’autres termes des instruments juridiques reprises tale quale de la législation et implantés dans une autre législation.