ro en
universul juridic magazin
Revista Română de Drept Privat

Le droit comparé entre le droit classique et postmoderne. Quelques réflexions méthodologiques

Les années ’90 se sont caractérisées par une modification radicale en ce qui concerne la réflexion théorique et méthodologique en matière de la comparaison juridique. L’on est arrivé non seulement à l’état de devenir conscient des défauts des accumulations relatives aux idées du droit comparé du milieu du 20ème siècle, mais aussi un vrai changement de paradigme idéologique s’est produit. Dans le contexte de l’une ascension solide du mouvement critique dans l’étude du droit, ainsi que sous l’influence significative du relativisme postmoderniste, tout ce qui le droit comparé avait sédimenté jusqu’aux années ’80 a été soumis à une critique solide et même à un moment donné, complètement rejeté. En général, la nouvelle tendance critique s’est manifestée comme étant intéressée des cultures juridiques, de la postulation de la différenciation dans le droit et d’une analyse juridique extrêmement contextualisée. La coupe idéologique apparue s’est reflétée conceptuellement par la réalisation d’une distinction théorique entre la signification future du droit comparé classique ou traditionnel et le droit comparé critique ou postmodern(ist)e. Ce parcours a conduit à l’apparition d’un conflit idéologique entre les deux perspectives, manifestée de façon complexe en ce qui concerne la nécessité de la réflexion théorique-méthodologique, la définition, l’objet, les finalités et la méthodologie. Les pages suivantes essaient de surprendre cette évolution, en mettant l’accent sur la nécessité de la réconciliation entre le droit comparé classique et le droit comparé postmoderne.