ro en
universul juridic magazin

Anatomie juridique appliqué „après la mort de l’enfant, il peut être reconnu que s’il a laissé des descendants naturels” [Art. 415 par. (3) du Code civil]

Selon le Code civil roumain, la reconnaissance de la filiation, paternelle ou maternelle, regarde tant les bébés vivante et aussi, le bébés morts. Au cas de la reconnaissance des enfants predécedés, sous réserve de la confession d’annulation de filiation, il est nécessaire que celui-ci „devrait laisser des descendants naturels”[Art. 415 alinéa (3), lit. b) du Code civil].